Le Monde: Nous Coupes de coeur à Venise pendant la Biennale

Harry Bellet et Philippe Dagen, Le Monde, May 31, 2019

Nous coup de coeur à Venise pendant la Biennale.

Un Vendredi sur deux le service culture du "Monde" propose aux lecteurs de "La Matinale" un choix d'événements ou de lieux à decouvrir autour d'un theme.

Par Halley Bellet et Philippe Dagen ·Publié aujourd'hui le 31 May 2019

 

LA LISTE DE LA MATINALE

La 58e édition de la Biennale d'art contemporain de Venise, événement majeur de l'art contemporain, se tient partout en ville jusqu'au 24 novembre, avec une grande exposition internationale et des pavillons nationaux. Mais de palais en musée, c'est toute la lagune qui fait place aux exposition internationale et des pavillons nationaux. Mais de palais en musée, c'est tout la lugune qui fait place aux expositions à cette période. Nos journalistes Harry Bellet et Philippe Dagen ont dresé une sélection des lieux et des artistes les plus frappants de cette édition.

 

Jean Dubuffet au Palazzo Franchetti

« Le Bariole mariole » (1964), de Jean Dubuffet, huile sur toile, collection privée.
 

Venise a eu une importance particulière pour Jean Dubuffet: c'est là qu'il a choisi d'exposer pour la première fois en 1964 le début de son cycle de L?Hourloupe, puis celui de ses Miresen 1984. Dans le premier cas, il occupait le Palazzo Grassi, hors de la Biennale qui vit le couronnement de l'art américain. Lors de sa deuxième exposition, il était au pavillon Français, à l'invitation de Daniel Abadie, le commissaire pour cette biennale. La chose fut diversement appréciée et l'attitude de Jean Dubuffet, qui ne se privait pas de dire tout le mal qu'il pensait du monde de l'art, ne fit rien pour arranger les choses.

 

Venus de la fondation Dubuffet à Paris, Sophie Webel et Frédéric Jaeger ont eu l'idée d'évoquer ces deux moments, en montrant comment, de la série des Célebrationsdu sol, mais aussi de ParisCircus, sont nésL'Hourloupe, ses personnages et ses sculptures et comment les Mires, oeuvres ultimes de l'artiste, paraissent aujourd'hui une leçon de fraîcheur et de liberté, tout en faisant figure de classiques. Une sélection d'une soixantaine d'oeuvres, accrochées au Palazzo Franchetti, idéalment situé en face de l'Académie, mais dont la décoration surchargée pouvait faire craindre le pire: elles "tiennent" cependant le mur de façon remarquable. Harry Bellet

 

Palazzo Franchetti, San Marco 2847, Venise, Jusqu'au 20 octobre.